USBD – Mettez la main au panier !

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0

usbd

Dans le sillage d’une Equipe de France de plus en plus performante, la popularité du basket a encore franchi un cap ces dernières années. Avec ses plus de 400 licenciés, l’USB Drancy continue sa progression, et figure maintenant parmi les meilleurs clubs du département. En collaboration avec l’ESAT des Muguets et l’association Sport toi Bien, l’USBD possède maintenant une section handisport. L’USBD est aujourd’hui dirigé par Jean-François Michel, après vingt ans passés sous la direction de l’emblématique Antoine Champin, cofondateur du club.

Plus qu’un club de basket
« Cela a été dur d’arrêter, ce sont comme mes enfants, je les connais tous » avouait Antoine Champin, l’ancien président du club. Depuis la création de l’USB Drancy, il y a une vingtaine d’années, les dirigeants se sont efforcés de créer une ambiance familiale et chaleureuse au sein du club. Car, il n’y a pas de secret, quand un club vit bien en dehors du terrain, les résultats suivent toujours. Chaque saison, le club multiplie les sorties, l’année passée des jeunes sont partis au parc d’attractions Nigloland et voir des matchs du Paris-Levallois (ProA). Le club a aussi fêté Noël la saison passée, avec là aussi quelques cadeaux distribués aux équipes de jeunes. Une grande famille que même les anciens n’ont pas oublié, à l’image de Thomas Dolomingo, qui passe toujours taper la balle orange dès qu’il en a le temps. Ce jeune drancéen est aujourd’hui l’une des fiertés du club, qui est aujourd’hui joueur professionnel en deuxième division.

Comme beaucoup de clubs d’Île-de-France, les jeunes de l’USB Drancy sont très suivis par les grandes équipes de basket. Chaque année, de jeunes drancéens sont convoités par d’autres clubs, et espèrent imiter leur aîné, Thomas Dolomingo. Du haut de ses 21 ans, il évolue aujourd’hui à Evreux (Pro B) et compte tenter sa chance en NBA prochainement. « Je suis extrêmement fier de la réussite de Thomas. » se réjouit Mr Champin. Mais l’USBD ambitionne de devenir plus qu’un tremplin vers le haut niveau et pour cela, il bénéficie de l’expérience de Becaye N’Diaye. Ancien joueur en deuxième division à Bondy, et directeur technique du Stade Français, il a posé ses valises à Drancy depuis maintenant quatre ans. « Il a apporté la rigueur qui nous manquait. Il encadre super bien les jeunes » explique l’ancien président. Un bon compromis entre rigueur et détente, l’USB Drancy vous permettra de faire du basket avec des entraîneurs passionnés, dans une ambiance des plus conviviales.

4 questions à Antoine Champin, fondateur de l’USB Drancy

Quand je vous dit Drancy, la première chose qui vous vient à l’esprit ?
La cité du nord, qui a complètement changé aujourd’hui. C’est là où j’ai grandi et commencé le basket, à l’US Nord notamment.

Comment à évoluez la ville de Drancy depuis que vous y êtes installé ?
Depuis une quinzaine d’année, la ville bouge beaucoup plus, la place de la mairie est plus accueillante, c’est une ville plus vivante.

Quel est le lieu incontournable de Drancy ?
L’espace culturel qui organise beaucoup d’évènements est devenu un lieu central de la ville, grâce au cinéma notamment.

Avez-vous une adresse à nous conseiller ?
Dans les bonnes adresses, il y a Le Tirondino qui fait de bonnes choses, et le Mamagaya où vont beaucoup de jeunes.

Sans titre-4

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *