Gloria Da Silva, une figure de la vie locale

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0

CHURRA

 

 

 

 

Niché dans le centre-ville de Drancy, près du quartier de la Muette, Churrasquiera (« barbecue » en français) est un petit restaurant portugais géré par Gloria Da Silva, qui l’a ouvert il y a 13 ans et qui le gère aujourd’hui avec sa fille.

« Je m’y suis tout de suite plu donc c’est pour cela que je suis restée. Je suis arrivée ici quand j’étais enfant et je ne repartirai au Portugal que quand je ne pourrai plus travailler. C’est une ville très vivante et très accueillante », nous confie la très joviale Gloria Da Silva. Cette restauratrice drancéenne nous explique que beaucoup de choses ont changé dans la ville depuis son arrivée il y a plus de 30 ans mais que son charme n’est en rien perdu.

Un restaurant très accueillant

Avant d’ouvrir son propre restaurant, la gérante avait déjà travaillé dans la restauration et toujours sur la ville de Drancy. Gloria Da Silva, une figure de la vie locale. Le restaurant est et restera une affaire familiale : pas question de le vendre ! Les clients qui ne sont pas forcément toujours des Drancéens  «mais qui viennent d’un peu partout en Île-de-France » ont la possibilité de manger sur place ou à emporter. Il y a plusieurs restaurants portugais à Drancy mais c’est « le seul qui fait de la churrasquiera », leur spécialité. Sur fond de Radio Latina, les clients se retrouvent ici pour déguster les fameuses grillades de poulet.

Gloria Da Silva, une femme engagée

Conseillère municipale et présidente d’association, notre restauratrice a rarement un week-end de libre. « Je n’ai pas de rôle précis au sein du Conseil municipal. Je n’ai pas beaucoup de disponibilité avec le restaurant et l’association donc je les aide quand je peux mais toujours avec un grand plaisir ». Son association, l’ADAP (Association Drancéenne des Amis du Portugal), représente tout ce qui concerne le Portugal « mais il n’y a pas que des
portugais qui en font partis ».

Le Portugal, son premier amour

Cette native de Viana de Castelo, ville du nord entre mer et montagne, aime à nous parler de « ce tout petit mais si beau pays » et se réjouit que des Français s’y installent après leur retraite.

Une association aux nombreuses animations

En plus du groupe folklorique, « qui fait partie de la culture portugaise » et qui danse en France et Europe (grâce à des échanges avec d’autres groupes), l’association intègre également une équipe de football, «créée pour les jeunes» et qui joue tous les dimanches matins, que ce soit contre des clubs de même division ou d’autres clubs associatifs. «Le groupe folklorique est parti danser cet été en Corse, à Propriano, et se produira prochainement au Luxembourg», ajoute-t-elle avec fierté. De plus, des cours de portugais et de fado, danse traditionnelle, sont enseignés et un groupe de musique a été monté. Par ailleurs, beaucoup de fêtes sont organisées par l’ADAP de Drancy comme les traditionnelles «Fête de la sardine» et «Fête de la grillade», avec notamment des artistes qui viennent du Portugal pour se produire et partager un repas convivial et musical à la fin de chaque mois.

IMAG0040

On adore sa bonne humeur et sa cuisine !

https://fr-fr.facebook.com/churrasqueira93700

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *